Sujet précédent

Gestion des utilisateurs

Sujet suivant

Lignes

Arrêts

Description métier

Les arrêts permettent de représenter les points de passage et d’arrêts desservis par l’offre de transport.

Il existe 4 types d’arrêts: groupe de lieux, lieu d’arrêt, zone d’arrêt, zone de lieu.

GROUPE DE LIEUX (GDL) c’est un lieu à visibilité nationale ou internationale (ville, gares, aéroport…). Il contient des lieux ayant des caractéristiques communes. Il est potentiellement multimodal, multi-ligne, multi transporteur. Exemples : Angers, Aéroport d’Orly (regroupement des lieux Orly Ouest et Orly Sud) , Paris-toutes gares.

LIEU D’ARRÊT (LDA) c’est un endroit comprenant un ou plusieurs emplacements où les véhicules peuvent s’arrêter en vue de charger et décharger des voyageurs et où les voyageurs peuvent attendre les véhicules ou préparer leur déplacement. Il est potentiellement multimodal, multi-ligne, multi transporteur et peut posséder une ou plusieurs zones de lieu. Exemple : Paris Montparnasse.

ZONE DE LIEU (ZDL) c’est une enveloppe interne à un lieu pouvant contenir des zones d’embarquement et des accès de lieu, ayant des caractéristiques communes. Elle est potentiellement multimodale, multi-ligne, multi transporteur. Exemple : Paris - Gare Montparnasse.

ZONE D’EMBARQUEMENT (ZDE) c’est donc un endroit précis tel qu’une plateforme, zone ou quai où le voyageur attend, monte ou descend du véhicule, dans un sens donné. Elle peut être particulière (correspondant au concept d’arrêt physique chez les transporteur) ou de référence. Elle est monomodale, mono ou multi-ligne, mono ou multi transporteur. Exemple : Paris - Gare Montparnasse Quai n°8.

Consulter les Arrêts

Vous pouvez consulter les arrêts créés ou importés dans le “Référentiel d’arrêt” de chaque Groupe de travail.

_images/menu_stop.png

Pour chaque arrêt, ID, Nom, Numéro d’enregistrement, État, Code postal, Commune, Type d’arrêt sont affichés.

_images/stop_list.png

Les arrêts peuvent être filtrés selon :

  • leur nom
  • code postal
  • commune
  • type d’arrêt
  • état

Gestion des Arrêts

Pour chaque arrêt, une roue dentée permet de lancer les actions disponibles (consulter, éditer cet arrêt).

Pour créer un nouvel arrêt il faut cliquer sur le bouton « Ajouter un arrêt » et remplir le formulaire d’identification. Dans ce formulaire vous avez la possibilité d’avoir le Nom d’un arrêt en plusieurs langues. Pour ajouter le Nom dans une autre langue, remplissez le champs avec le drapeau correspondant.

_images/lang_stop.png

Vous devez choisir la Catégorie pour votre arrêt: « commercial » ou « non commercial ». La catégorie « commercial » est cochée par défaut.

Également vous avez la possibilité de définir le Type d’arrêt. Le Type d’arrêt « Zone d’Embarquement » est coché par défaut.

_images/type_stop.png

Attention

Une fois que le Type d’arrêt a été défini, le type de cet arrêt ne sera plus modifiable à l’édition.

Vous pouvez choisir le Parent pour votre arrêt depuis la liste d’arrêts accessible, en tapant le nom ou le code d’arrêt que vous recherchez.

_images/parent_stop.png

Attention

Le Parent que vous choisissez pour votre arrêt doit avoir un Type d’arrêt supérieur à celui que vous définissez pour votre nouvel arrêt.

Vous pouvez définir qu’un arrêt sert de référent à un ou plusieurs autres arrêts. L’arrêt peut être soit associé à un arrêt référent, soit être lui même «Référent». Lorsque vous consultez les arrêts, vous pouvez filtrer les arrêts Référent ou non. Quand l’utilisateur consulte: * un arrêt associé à un arrêt référent, il peut y accéder directement. * un arrêt «Référent», il peut consulter tous les arrêts associés (et y accéder directement)

A la création, un arrêt se met par défaut dans l’état “en création”. Vous pouvez l’activer directement.

_images/status_stop.png

L’état de l’arrêt est modifiable à la création et à l’édition de l’arrêt. Si un arrêt n’est plus utile, vous pouvez le désactiver.

Dans la partie Localisation il faut saisir les coordonnées de votre arrêt.

_images/local_stop.png

Vous avez la possibilité de préciser si votre arrêt est équipé d’ascenseur, d’escalator et accessible aux voyageurs à mobilité réduite, dans la partie générale de formulaire.

_images/general_stop.png

Également vous pouvez y établir une zone tarifaire et le temps de desserte.

Paramètres dans Référentiel d’arrêts

Dans la section « Paramètres », vous avez la possibilité de définir les informations qui sont affichées pour chaque arrêt lors d’une sélection d’arrêt, dans l’ensemble du groupe de travail.

_images/stop_setting.png

Cette sélection a lieu notamment:

  • dans l’édition des arrêts
  • dans l’édition d’itinéraires
  • dans l’édition d’interdiction de trafic entre arrêt
  • dans l’édition des fournisseurs d’arrêts
  • dans les filtres de recherche par arrêt (courses,arrêts,ITAs)

Vous pouvez choisir d’afficher en plus du nom de l’arrêt:

  • le type d’arrêt
  • l’ID métier
  • le code postal de la commune
  • le nom de la commune
  • la région postale (le code INSEE dans le profil d’arrêts France/IdFM)
  • le pays
_images/stop_setting1.png

En plus du nom, ces informations seront présentées pour chaque arrêt dans la sélection.

Dans les réglages du référentiel d’arrêts,vous pouvez également sélectionner les traductions des noms présentés dans les arrêts. Les langues «pardéfaut» apparaîtront sur la page d’édition des arrêts. Les autres seront disponibles dans un champ qui permettra l’ajout de traductions supplémentaires.

En supprimant une langue dans le référentiel, les traductions correspondantes seront cachées mais pas supprimées.

En ajoutant un arrêt, vous pouvez remplir le champ de nom par défaut. Le formulaire affiche directement les langues sélectionnées «Par défaut» dans les réglages du référentiel d’arrêts. Les autres langues ajoutées dans les réglages peuvent être ajoutées une à une dans la page d’arrêt.

Vous pouvez modifier les traductions du nom de l’arrêt en le modifiant. Le formulaire affiche directement les langues sélectionnées «Par défaut» dans les réglages du référentiel d’arrêts. Les autres langues ajoutées dans les réglages peuvent être ajoutées une à une dans la page d’arrêt.

Interdictions de Trafic entre Arrêts

Les Interdictions de Trafic Local (ITL) gérées par ailleurs par Chouette permettent de représenter des spécificités d’offre associées à une ligne et un itinéraire. Certaines interdictions, reposantes sur la distance entre arrêts par exemple, ne sont pas facilement modélisables par ce biais.

Les interdictions de trafic entre arrêts (ITA) vous permettent de décrire, dans le référentiel d’arrêts, que les voyageurs ne peuvent “jamais” monter à un arrêt A et descendre à l’arrêt B, quelque soit la ligne, quelque soit l’itinéraire.

Une interdiction couvre 2 arrêts. Vous pouvez choisir des arrêts commerciaux de tout type, pas que des zones d’embarquement, ou si les deux arrêts sont interdits dans les deux sens (par défaut) ou non.

Une interdiction entre 2 arrêts est équivalente à des Interdictions de Trafic Local sur tous les itinéraires passant par les deux arrêts. Les deux arrêts peuvent ne pas être consécutifs dans l’itinéraire, l’interdiction est toujours valable.

Exemples :

  • avec une interdiction entre A et B, sur un itinéraire A, B, C, la montée en A interdit la descente en B.
  • avec une interdiction entre A et C, sur un itinéraire A, B, C, la montée en A interdit la descente en C.

Quand une interdiction couvre un arrêt ayant des arrêts fils (comme un Groupe de Lieu, un Lieu d’Arrêt ou un Zone de Lieu), tous les arrêts fils sont concernés par l’interdiction.

Vous pouvez consulter la liste des Interdictions de trafic entre arrêts dans le Référentiel d’Arrêt.

_images/menu_ita.png

Pour chaque ITA, une roue dentée permet de lancer les actions disponibles (consulter, éditer, supprimer).

_images/ita_list.png

Dans la liste des Interdictions de Trafic entre Arrêts, vous pouvez filtrer les interdictions :

  • par arrêt (le filtre s’opère dans les deux colonnes; par exemple, la recherche « Nancy » produira les deux lignes qui comportent Nancy, en premier et deuxième arrêt)
  • par sens (Double ou Unique)

Vous pouvez créer une nouvelle Interdictions de Trafic entre Arrêts, en cliquant sur « Ajouter ».

_images/create_ita.png

Vous choisissez deux arrêts, entre lesquels vous voulez interdire le trafic. Si vous mettez « Oui » dans la case « Aller/Retour », l’interdiction sera appliquée dans les deux sens.

Correspondances

Les correspondances permettent de prédéfinir des temps de parcours piéton entre deux arrêts.

Vous pouvez consulter la liste des correspondances depuis le Référentiel d’arrêts.

_images/connection_list.png

Vous pouvez créer une Correspondance entre Arrêts en indiquant:

  • les deux arrêts liés par la Correspondance (obligatoires)
  • si la correspondance couvre bien ou non les deux sens
  • les durées de marche entre les deux arrêts
  • la distance (en mètres,optionnelle)
  • le type de correspondance: extérieure, couverte ou mixte
  • un nom (optionnel)
  • un commentaire (optionnel)
_images/create_connection.png

Chouette affiche autant que possible l’identifiant métier des arrêts liés à la Correspondance (les homonymes étant fréquents dans le cas d’une correspondance).

Vous pouvez recalculer les durées à partir de la distance indiquée. Chouette utilise les vitesses suivantes:

  • Voyageur standard: 4.8km/h
  • Voyageur régulier: 6km/h
  • Voyageur occasionnel: 3.5km/h

Vous pouvez consulter les correspondances existantes dans le Référentiel d’arrêts.

Pour chaque correspondance, vous disposez:

  • de l’ID et du nom des deux arrêts associés («Premier» et «Deuxième» arrêts)
  • la durée «standard» de la correspondance
  • le sens de la correspondance
  • d’un menu permet d’accéder aux actions: Consulter,Éditer et Supprimer

Vous pouvez filtrer les correspondances en sélectionnant un arrêt, dans ce cas seules les correspondances associées s’affichent.

Lorsque vous consultez la correspondance, vous disposez:

  • d’un bloc «Identification» avec l’identifiant métier(ID) et le Sens de la correspondance (Unique ou Double)
  • d’une carte montrant les deux arrêts
  • d’un bloc «Durées» avec les durées (ou «-» si la valeur n’est pas définie)
  • de deux blocs détaillant les arrêts associés
  • d’un bloc «Général» avec le Type de Correspondance, le nom (ou «-» si la valeur n’est pas définie), le commentaire associé (ou «-» si la valeur n’est pas définie)